vendredi 12 avril 2013

Prague et New York

On sait que le roman, tout comme son adaptation en BD, s'ouvre sur l'image  de la statue de la Liberté, brandissant, au lieu du flambeau, une gigantesque épée. On peut y trouver toutes sortes de significations symboliques. Or, je l'ai su récemment, les armoiries de Prague, ville natale de Kafka, montrent justement un bras armé d'une épée.
Curieusement, dans un de ses écrits, «Les Armes de la Ville», il parle plutôt d'un énorme poing, prêt à s'abattre  sur la ville. Sans épée
Prague est un endroit fascinant. Il faut que j'y aille un de ces jours.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire