dimanche 25 octobre 2009

La Brunelda

Voici, pour la première fois, la diva en personne, la Brunelda, trônant sur son balcon en compagnie de son amant Delamarche (qu’on a déjà rencontré au chapitre IV).

Cantatrice divorcée, tour à tour décrite comme «une grosse vache» ou «une femme superbe», à la fois séduisante et insupportable, grotesque et sexy, aristocratique et vulgaire, Brunelda prendra une place importante dans les prochaines pages.

Dans un message antérieur de ce blog (cf. «Le Jeu du Casting», en date du 23 juin), je faisais état des recherches préliminaires conduisant à la conception du personnage. Mais, jusqu’à présent, elle demeurait une abstraction. Maintenant, même si on ne la voit ici que partiellement, elle existe.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire