lundi 8 novembre 2010

Pagaille

Le blog est alimenté au compte-gouttes ces jours-ci pour la simple raison que l’album avance au ralenti. Non par manque d’inspiration, mais parce que j’ai trop de choses à faire (air connu).

Je suis tout de même arrivé me remettre au crayonné pour dessiner cette scène de meeting électoral qui tourne à l’émeute. Du haut de leur balcon, Karl, Robinson, Delamarche et Brunelda sont aux premières loges pour assister au spectacle.

On remarquera ici l’emploi inhabituel de cases non rectangulaires.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire